lundi 9 octobre 2006
L'automne au bord de la Loire
Après une dure journée de bricolage, quoi de plus reposant qu'une petite balade automnale au bord de la Loire ? L'automne nous est tombé dessus brusquement, heureusement le soleil revient nous voir de temps à autres. Alors il nous prend l'envie d'observer les oiseaux qui volent en formation (vont-ils quelque part ?).


(Mais oui il y a des oiseaux, là, tout au fond).

Ce qui est bien aussi dans la Loire, c'est qu'on peut y jeter des cailloux. Est ce que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi les individus de sexe masculin ne peuvent se retenir de jeter des cailloux dès qu'ils voient une étendue d'eau ? Est ce que c'est un instinct archaïque de chasse (sans fusil c'est pas plus mal remarquez) ? Ça me fascine, d'autant plus que Xavier arrive à jeter ses cailloux au moins deux fois plus loin que moi, ce qui m'énerve prodigieusement. C'est vrai que je suis particulièrement ramollie du biscotto, limite au collège quand on faisait lancer du poids j'avais intérêt de faire gaffe à mes orteils. Mais enfin, tout de même, il y a une prédisposition génétique sur le chromosome Y pour lancer des cailloux, non ? Ca ne peut pas être uniquement de ma faute !

En parlant de cailloux, dans l'Aubance vers Coutures vous pouvez en voir des bien particuliers.


Eh oui c'est bien un dolmen ! On n'est pas si loin de la Bretagne. On s'est baladé autour un moment sans trouver de faille spatio-temporelle (ceux qui ne voient pas de quoi je parle peuvent lire les cercles de pierre de Diana Gabaldon), par contre on a ramassé quelques châtaignes (ça par contre ça doit être plutôt sur les chromosomes XX, enfin chez nous c'est comme ça). Elles étaient très bonnes grillées. C'est drôle, ramasser de la nourriture gratuite comme ça me remplit de joie. Qu'est ce que ça serait si j'avais trouvé autant de cèpes que ma tante cet automne (*soupir d'envie*).


La suite de notre balade, brillamment guidée je dois dire (ça sert d'avoir un chéri qui repère les bons coins à vélo ! Hey au fait merci copain de vélo de chéri de lui avoir fait découvrir tout ça), nous a fait passer près de maisons troglodytes, comme ça, au détour d'une route normale.


Il y en a beaucoup dans le coin, on en voit notamment vers Saumur, mais apparemment pas seulement. Ce coin de l'Aubance est très beau, avec de la vigne, des belles maisons, c'est la campagne. Certaines ont une déco tout à fait de saison :


J'ai lu depuis que c'était la fête des cucurbitacées le 21 octobre, les Hortomnales, ceci explique cela. Pour les amateurs d'Halloween ! C'est étonnament multicolore. Quel dommage que je préfère les regarder que les manger.

Pour finir ce billet, à la manière de Tirui je vous propose une énigme : quelle est cette culture ?


Bon le truc c'est que j'ai pas la réponse, je compte sur votre érudition pour me coucher moins bête ce soir ou demain...

 
écrit par Marianne le 9.10.06 | Permalien | 21 petits mots