mercredi 17 septembre 2008
Angers en Bretagne 2 - le bagad Men Glaz
À Angers, ou plus exactement à Saint Barthélémy d'Anjou, ville voisine, vous pourrez entendre
régulièrement le son de la bombarde et de la cornemuse vous jouer des musiques celtes, rondes, et autres danses bretonnes.

Si vous vous approchez, vous ferez la connaissance du Bagad Men Glaz, qui, en plus de sonner bretons, sont habillés bretons, et dansent breton.







Le bagad Men Glaz au vide-grenier de Saint Barthélémy d'Anjou
le 7 septembre 2008

Admirez les costumes, écoutez la musique, et admettez que j'ai raison : Angers est bien en Bretagne !
 
écrit par Marianne le 17.9.08 | Permalien |


3 Petits mots :


  • A 24/09/2008 22:40, Anonymous Bistroman

    Tu cherches la provoc' mais je m'en fous, je suis normand...

     
  • A 30/07/2009 16:44, Anonymous Anonyme

    Il est de trélazé ce bagad !

     
  • A 26/07/2011 23:18, Blogger claude liquide

    Tout à fait, ce Bagad est de Trélazé. Je dois dire que j'étais curieux, je m'attendais à un regard nouveau sur nous, notre région, nos usages, nos langue angevine, nos jeux ...
    Et non ... je me retrouve devant un de ces plats mièvres, sans consistance qui dénature une fois de plus ce qu'est l'Anjou, sa culture, son histoire , sa langue, de la part de quelqu'un qui croit avoir tout compris et ne s'appuie que sur sa pauvre méconnaissance pour en faire une vérité qui sera délivrée sur le Net comme une réalité indéniable...
    A chaque fois, je suis triste de constater combien il est facile de croire pouvoir s'accaparer une culture toute en subtilité parce que trop subtile pour la personne qui se l'accapare. Et qui croit pouvoir en donner une interpretation tellement fausse ....
    Et quoique la blogueuse en question croit pouvoir affirmer, non, Angers et l'Anjou ne sont pas en Bretagne. Surtout quand on sait que la langue angevine est aussi a l'origine du Gallo (melange de breton et d'angevin)...
    Qu'il est bon que des gens s'intéresse à l'histoire de l'endroit où ils vivent, Mais qu'il est encore meilleur que ceux-ci en respectent la profondeur culturelle. Et comme on dit cheux moi :
    " tu m'achâles, j'irons point a ton ardevance, va y avoir une r'napée, tu vas rentrer tout gueuné"