jeudi 29 juin 2006
Mouvement perpétuel

Le dimanche 18, nous sommes allés manger de la brioche à Sainte Hermine en Vendée, un petit bled judicieusement placé au bord de l'autoroute, à environ 140 km d'Angers. En effet, la Cipale y donnait un concert pour la clôture d'un festival de musique local. Après l'Union Musicale Côte de lumière, l'harmonie municipale de Mareuil sur Lay, la Lyre Fontenaisienne (de Fontenay-le-Comte), et le Nouvel Orchestre d'Harmonie de la Roche-sur-Yon, c'était donc au tour de la Cipale d'enthousiasmer une salle surchauffée (dans tous les sens du terme).





Maintenant que nous avons de quoi faire une enregistrement correct, je vous propose en exclusivité un petit extrait du concert : le Mouvement Perpétuel de Paganini, arrangé pour harmonie, et joué par l'orchestre municipal d'harmonie de la ville d'Angers. Ce qui est déjà impressionnant au violon l'est encore plus, je trouve, aux clarinettes. Je vous engage à compter le nombre de pauses dans la mélodie au cours du morceau !

Spéciale dédicace à DoubleMum... ;-)


Paganini - Mouvement perpétuel
Orchestre d'harmonie de la ville d'Angers


Comme l'a dit le commentateur ensuite, cherchez pas, il n'y a pas de bouteilles d'oxygène sous les chaises :-).

Je suis fort désolée d'avoir raté l'enregistrement des danses polovtsiennes, mais je débute encore avec toute cette technologie. D'ailleurs je note pour les prochains enregistrements :
1. Penser à allumer le micro (eeeeeh oui)
2. Penser à dire à la gentille dame qui filme à 1 m de moi d'enlever les bips de son caméscope
3. Ne pas penser que les options concert et musique forte de l'appareil s'appliquent à 60 instrumentistes ; l'option musique douce va très bien et ça reste loin de la saturation.
4. Essayer de profiter quand même du concert !



Au final, c'était un bon concert, quoique rendu assez difficile pour les musiciens (et surtout pour les chefs !) par la chaleur qui régnait dans la salle. Heureusement, les organisateurs du festival nous avaient prévu à la fin un petit rafraîchissement accompagné, bien sûr, de brioche locale, et même un magnifique buffet pour les musiciens avant de reprendre la route pour rentrer à Angers. Un grand merci à eux !





PS : j'ai vu que Claude m'avait fait de la pub, alors un grand bonjour à tous les musiciens de la Cipale qui passent par ici ! Vous retrouverez d'anciens articles où je parle de vous ici, ici, ici et ici pour le big band.

 
écrit par Marianne le 29.6.06 | Permalien | 9 petits mots
dimanche 25 juin 2006
Restaurant Tokyo : les sushis à Angers



Avec P., après le restaurant India, nous avons testé le restaurant japonais Tokyo de la rue des deux Haies. J'étais assez contente d'avoir déniché LE seul et unique restau d'Angers où on peut manger des sushis (si je me trompe n'hésitez pas à m'indiquer d'autres adresses ça me fera bien plaisir !). Après une première tentative infructueuse (restau fermé sans aucune pancarte : ??), nous y sommes revenus avec la ferme intention de manger enfin des sushis.


Le décor est tout neuf, focntionnel mais pas très remarquable. Comme dans tous les retaus japonais (semble-t-il), ils servent avec tous les menus une salade et une soupe (particulièrement insipide). Les sushis et makis m'ont paru frais et bons ; j'ai en particulier adoré les makis californiens aux graines de sésame. Par contre il m'a semblé que les portions étaient assez congrues par rapport à mes souvenirs de restaurant japonais (personnellement ça ne me dérange pas, mais que les gros appétits n'hésitent pas à prendre les gros menus !). Quant au service, il est efficace mais plutôt froid (ça aussi ça semble être une constante des restaus japonais).

Au premier plan, mes makis ; au second plan, les sushis et sashimis de P.


Dans l'ensemble je trouve le prix plutôt élevé pour la prestation (ou disons plutôt que la soupe est plutôt insipide et les tranches de poissons plutôt fines pour le prix). Mais comme les plats étaient bons, et qu'ils n'ont pas tellement de concurrence, j'y reviendrai probablement !

 
écrit par Marianne le 25.6.06 | Permalien | 25 petits mots
vendredi 23 juin 2006
They were plaaaaying in the rain

A la fête de la musique, statistiquement, il pleut une année sur deux. Et l'an dernier, eh ben il faisait beau... :-). Juste avant le concert de la Cipale, on s'est pris une bonne drache, juste assez pour nous faire apprécier le retour du soleil pendant le concert, comme vous pouvez le voir sur la photo.


Un concert fort sympathique, léger et agréable, avec du Chostakovitch, un morceau style cha-cha que j'ai particulièrement aimé, et un morceau klezmer moyennement réussi mais prometteur (entre autres). Pour ceux qui ont eu peur des nuages, vous aurez une deuxième chance le 13 juillet, je crois que le programme doit être plus ou moins le même.

Par contre, je trouve toujours assez dommage à ses concerts que le nom de l'orchestre ne soit pas affiché ; c'est vrai que le public est pas mal constitué d'habitués, mais il y a aussi un certain nombre de passants qui ne sauront jamais qui ils ont écouté ; pourquoi ne pas faire une pancarte et la sortir pour ces concerts au kiosque ? (Bon si en plus il y avait le programme ça serait vraiment génial !)


Ensuite un petit tour à la place Ney, ou plus exactement à la maison de quartier du coin (Heureusement qu'on a croisé un collègue de Xavier qui nous l'a dit sinon on aurait pu chercher un moment ! On le saura pour la prochaine fois). On a entendu un groupe sympa dont je ne connais le nom, mais la salle était un peu petite et moite. C'est vraiment dommage qu'il ait fait cette petite averse, car l'ambiance n'est vraiment pas la même en intérieur... Enfin, espérons qu'il fera beau l'an prochain !

 
écrit par Marianne le 23.6.06 | Permalien | 2 petits mots
lundi 19 juin 2006
Photos des concerts de chorale et fête de la musique
Les concerts de chorale de l'année sont finis ! A la fois ouf, et dommage ; le second était vraiment très réussi ; je me suis fait plaisir, en particulier en chantant la messe aux cathédrales que je n'aimais pas tellement jusque là... comme quoi le travail paie !
Vous pouvez voir quelques photos en ligne.
Pour l'enregistrement, ça sera pour la prochaine fois à cause d'un petit problème logistique...
En fait l'année chorale est également finie, parce que mercredi, pas de répète pour cause de fête de la musique, et le suivant, c'est le grand dîner annuel à la ginguette où on va chanter des chansons à boire jusqu'à plus soif (yess !).


D'ici là et pour rester dans le thème, vous pouvez commencer à prévoir votre soirée de fête de la musique à Angers. Pour cela vous avez le programme sur le site de la mairie. Je pense qu'on ira, bien sûr au concert de la Cipale au kiosque à 20h, puisque chéri joue, puis à la place Ney comme l'an dernier pour écouter du jazz. Pourvu qu'il fasse beau !
Et vous vous allez écouter quoi ?
 
écrit par Marianne le 19.6.06 | Permalien | 5 petits mots
mercredi 14 juin 2006
Malher, quel bonheur

Après une dure journée hier m'attendait une soirée de réconfort : une place pour un concert de l'ONPL, que j'ai récupérée "par surprise" récemment par un collègue de Xavier abonné qui avait un empêchement (merci à lui !) .
Au programme: le concerto pour piano n°20 de Mozart, et la 5ème symphonie de Mahler, dirigés par un chef russe apparemment très renommé puisqu'il a été directeur artistique au Bolchoi, Alexandre LAZAREV.
Le concerto était très beau, la pianiste Claire-Marie Leguay a été magnifique. Mais bon je m'attendais à aimer, c'est du Mozart quand même !

Par contre je dois dire que j'avais gardé une idée assez négative de Mahler après être venue écouter sa 3ème symphonie, au même endroit, par les mêmes, mais dirigée par Karabtchevsky, le chef en titre de l'ONPL (en fait je m'étais profondément endormie donc disons plutôt que je n'en avais gardé qu'une idée très vague).
Hier soir, je me suis complètement laissée emporter, et pourtant j'étais très fatiguée ! Je pense que tout le monde a été de mon avis, car Lazarev a été rappelé 7 ou 8 fois, et a d'ailleurs refusé de faire un bis, en emportant ostensiblement sa partition au dernier rappel ! C'est bien la première fois que je vois ça. Peut-être que lui, de son côté, n'était pas content de sa soirée, ou alors peut-être simplement qu'il avait envie de pisser...
Ca m'a donné envie de m'intéresser de plus près au programme de la saison 2006/2007 que nous avons reçu il y a déjà pas mal de temps. La saison s'intitule "Accords parfaits" ; tout un programme !
Un petit bémol sur ce concert : ça manquait un peu d'une présentation rapide de l'oeuvre ; à la limite, quelqu'un qui n'y connaît rien aurait pu se demander s'ils avaient commencé par Mozart ou par Mahler ! Bon, OK, les 9/10èmes de gens sont des abonnés ou habitués, mais quand même... moi je n'avais pas le programme sous les yeux, je me rappelais seulement que c'était du Mozart et je n'ai su ce que j'ai écouté qu'à l'entracte en piquant le programme de ma voisine !
Et puis c'était très curieux car du coup ils ont commencé sur les chapeaux de roue, sans les quelques instants qu'on a d'habitude pour se mettre dans l'ambiance, quand le chef ouvre sa partition, attrape sa baguette, regarde de tous les côtés s'il voit bien tout le monde... là il est arrivé, a à peine salué et crac, 2 secondes après ils avaient commencé à jouer ! La vache, les musiciens ont intérêt à être dans les starting blocks ! :-)
 
écrit par Marianne le 14.6.06 | Permalien | 11 petits mots
mercredi 7 juin 2006
She's got the tickets

Ouf, ça a été dur, mais on les a eues !
Visiblement, les organisateurs du festival d'Anjou souhaitent privilégier les gens de la région, et les angevins en particulier. En effet, on a tout d'abord essayé de prendre des places par courrier. Trop tard pour le Quatuor. Comme ce sont des quotas, on a essayé à nouveau le jour où ils ont ouvert les réservations internet. A 9h45, plus de places ! (ça ouvrait à 9h). Et finalement une amie nous en a eu sans problème en allant à la billeterie en live. Bon à savoir pour les années suivantes : s'y prendre très tôt par courrier ou bien aller à la billetterie qui détient visiblement la proportion de places la plus importante...
 
écrit par Marianne le 7.6.06 | Permalien | 6 petits mots
lundi 5 juin 2006
Mon vélo angevin (hollandais)
En plus des deux que j'avais usés à Strasbourg, j'avais déjà un vélo, acheté quand j'avais 15 ans quand on pensait que je grandirais encore. Comme ça ne s'est pas produit :-), il est resté passablement inconfortable, parce que la selle est beaucoup plus loin du guidon que nécessaire. De toute façon Xavier est en train de le finir en allant au boulot avec (et en roulant comme un c**glé ahem), alors cette année on a décidé de m'acheter un vélo à moi, avec un guidon arrondi, et sur lequel je puisse m'asseoir à peu près droit, et pédaler en jupe si c'est possible, style hollandais-mémère quoi (désolée Tippie, c'est une expression hein mais je suis sûre que les vrais vélos hollandais ne sont pas comme ça :-) ).



Mission accomplie !
Ce week-end nous sommes allés faire un tour aux Ponts de Cé chez cycles Cesbron, immense magasin de cycles repéré depuis longtemps, et j'ai acquis le vélo de mes rêves.
Ce que j'aime, c'est qu'il a un cache-chaîne (ou quel que soit le nom de ce truc), des portes bagages devant et derrière, un guidon bien arrondi et petit, enfin c'est mon vélo idéal quoi ! :-) Par contre je l'aurais préféré rose ou violet, mais bon je pense y peindre des petites fleurs dessus pour contrebalancer le noir et bleu :-).

Au passage un grand merci au vendeur du magasin qui était sympathique et de bon conseil et n'a pas rechigné à me laisser essayer plusieurs modèles, avec différents réglages, faire des tours dehors, changer le guidon pour avoir ce vélo là avec ce guidon là mais ces poignées là s'il vous plaît... (et fort charmant en plus ce qui ne gâte rien ;-) ).

Mon nouveau vélo

Nous sommes à présent les heureux propriétaires de 4 vélos pour 2 personnes, dont deux sont crevés à l'heure où je vous parle. (Dans le même style, on a deux voitures dont une sans batterie, oui nous sommes des gens soigneux...). Ca fait quand même deux fois plus de vélos que de voitures... maintenant il n'y a plus qu'à faire le nombre de kilomètres en proportion ! Vivement midi que j'aille faire un tour ! :-)

 
écrit par Marianne le 5.6.06 | Permalien | 6 petits mots
dimanche 4 juin 2006
Chez Tati

Le magasin Tati de la place du Ralliement a enfin ouvert ses portes. Hier vers 12h, il y avait un monde fou ; on a quand même fait un tour à l'intérieur. Comme promis, des vêtements femmes hommes et enfant et des cosmétiques pour pas cher. Ma première impression est que les rayons sont tout serrés, qu'ils ont diminué de moitié le nombre de cabines d'essayage par rapport à tandem, que l'ambiance est survoltée, tout comme chez Tati à Paris en fait ! Bref, je pense que ce n'est pas un magasin où j'irai faire mon shopping... mais peut-être que ça sera moins désagréable un jour où il y a moins de monde.
 
écrit par Marianne le 4.6.06 | Permalien | 5 petits mots