mercredi 11 juillet 2007
Des mûres à Mûrs
Grâce à Françoise-la-fûtée (c'est son nom indien), j'ai trouvé un super coin à mûres.
Pas des mûres de bord de champ toutes polluées, non des énoooormes massifs de mûres en pleine nature où nul homme n'a jamais mis le pied, enfin sauf sur le chemin qui passe au milieu.
Un petit tour de reconnaissance dimanche nous a permis de voir qu'il faudrait attendre le mois prochain pour s'en mettre plein la panse. Je partage le tuyau, parce qu'en divisant la quantité totale de mûres par le nombre de lecteurs de ce blog qui vont se bouger jusqu'à Mûrs, il devrait nous en rester largement de quoi faire une paire de tartes. Ou autre chose. Quelqu'un a une bonne recette avec des mûres ?



C'est à Mûrs-Erigné, au dessus du centre Jean Carmet. En continuant la route il y a un restaurant, L'Antre Vue (pas mal d'ailleurs sauf les fauteuils qui n'incitent pas à la dégustation), à côté d'une avancée rocheuse qui donne un beau panorama sur la vallée du Louet. En fait dans le temps il y avait un gibet, enfin il y est encore mais je n'y ai jmais vu rien pendu.



Après avoir admiré le panorama (ne vous approchez pas trop près du bord c'est écrit sur le panneau bon sang !), continuez le chemin en tournant le dos au restaurant, et là vous allez tomber sur les mûres (ne tombez pas dedans, ça fait mal).



Si votre but est plus baladistique que gastronomique, vous pouvez faire une boucle d'une bonne heure.

Pour cela, après dix minutes de marche dans les mûres, descendez un escalier sur votre droite (enfin il faut avancer un peu pour le voir, vous voyez un croisement de petits chemins, descendez un peu à droite et vous verrez l'escalier).
En bas prenez à droite, quelques minutes après vous vous retrouvez dans une rue, prenez toujours à droite quand vous pouvez.
Longez le Louet (sur votre gauche) pendant un bon moment (genre une demi-heure) ; gardez le nez levé tout en regardant où vous marchez (haha, pas évident) : vous allez passer juste en dessous du gibet, au moment où il y a une trouvée dans la roche.
Un peu plus loin vous voyez un panneau en bois, prenez à droite et montez un autre escalier qui vous ramènera sur la route qui mène à la rue qui mène à Jean Carmet.


Je sais, c'est pas méga clair, mais vous verrez sur place ça sera limpide. Le long de la balade il y a des traits sur le côté, mais je n'ai pas trop l'habitude des randos, alors je ne sais plus de quelle couleur ils sont. Je me fie uniquement aux mûres. Hum.

Pour la balade, jean conseillé pour cause de ronces en haut, et vieux baskets pour cause de boue en bas ! Il y en a qui font ça à vélo mais pour les escaliers c'est moins top à mon humble avis.

Ceux qui profiteront du tuyau, j'attends les photos gastronomiques !

Mise à jour : un samedi, munis de sacs et de pantalons, nous nous lançons à l'assaut des mûres. Il y en a des kilos et des tonnes, des massifs entiers, bien que d'autres sont passés avant nous. La roche de Mûr est battue par un vent à décorner les boeufs. Tout d'un coup, c'est quoi cette odeur ? Le restau ? Pouarg ! Non, ça vient de l'autre côté. Une odeur tiède de graisse rance. Triple pouarg ! Malgré tout ce vent, cette odeur écoeurante et tenace nous empêche d'aller plus loin et nous faisons retraite vers la maison. Qu'est-ce qu'il y a comme industrie qui pue autant par là, quelqu'un peut nous éclairer ? C'est habituel cette odeur ou c'était un accident ?? En tout cas, les mûres ayant baigné dans cette atmosphère, on a fait une croix dessus. Bouh.

Libellés : ,

 
écrit par Marianne le 11.7.07 | Permalien |


7 Petits mots :


  • A 11/07/2007 23:30, Anonymous Oanel

    Hello je traine sur ton blog depuis peu, je sais meme plus comment j'ai fait pour arrivé ici...
    Bref c'est marrant que tu parles de l'Antrevue j'y étais justement dimanche, c'est un resto gastronomique et je te rassures les fauteuils sont supers confortables.
    Sympa sinon ta petite ballade, je connais pas du tout,et je ne me suis pas trop aventuré aux alentours pour cause de poussette...

     
  • A 12/07/2007 08:17, Anonymous Le papa

    Les sorbets à la mûre, c'est délicieux, surtout arrosés d'un peu d'Armagnac! Mmmm... facile à faire: écraser des mûres bien mûres, mélanger avec pas mal de sucre, et congeler soit dans une sorbetière, soit simplement en touillant de temps en temps avec une fourchette pour empêcher la formation de pailletes. J'en salive déjà....

     
  • A 12/07/2007 09:36, Blogger Marianne

    Papa > Ah oui les sorbets, on en parlait avec maman, je me disais qu'il faudrait que je récupère la recette... mais j'ai pas de sorbetière...

    Oanel > Bienvenue ! Les fauteuils de l'Antre Vue sont effectivement très confortables quand on est affalé dedans. Par contre pour se mettre en position pour manger, ils ne sont pas du tout adaptés, c'est pour ça que je disais qu'ils n'incitent pas à la dégustation. A la fin du repas on a mal au dos ; c'est plutôt des fauteuils type lounge pour siroter un truc... Dommage...

     
  • A 12/07/2007 23:49, Anonymous Lucie

    les petits traits sur les bords des chemins, en général ils sont rouge et blanc, ou jaune et rouge...ça dépend... ;-) et moi à part les tartes, je connais pas de recettes de mûre...mais tout seul, c'est bon !!!

     
  • A 13/07/2007 21:54, Anonymous Tippie

    De la confiture !!! mmmmmhhhhh....

     
  • A 16/07/2007 13:55, Blogger Sixtine

    Coucou !
    Oui confiture c'est mioume ... souvenirs d'enfance !
    (sinon non, pas de copyright !) (messsage personnel)
    (uh uh)

     
  • A 23/07/2007 01:28, Anonymous Bistroman

    On dit toujours qu'il ne faut pas ramasser celles du bas car les renards ont fait pipi dessus. Personnellement, je pense qu'il y a autant de chance qu'un être humain (plutôt de sexe masculin) se soit laissé aller. Il faut dire que ces fruits poussent en général dans des fossés, au bord d'un chemin ou contre un mur. Donc l'endroit idéal pour un arrêt pipi. Conclusion : il ne faut cueillir que celles qui sont vraiment très hautes !
    Pas de vacances pour vous ?