dimanche 12 février 2006
La rose d'Anjou
Toutes les activités que j’ai envie de faire ou presque impliquent l’utilisation d’un clavier et d’un écran, c'est pénible ! J’aimerais bloguer davantage mais je suis limitée par ma capacité quotidienne à rester assise à l’ordinateur, ce que je fais toute la journée… Je crois qu'il va falloir que j'apprenne à utiliser un logiciel de reconnaissance vocale avant de me faire un TMS. En attendant je blogue le dimanche ! :-)
En soirée je me rabats sur la lecture de romans, qui est une des rares choses que l'ordinateur n'a pas (trop) modifiée (enfin ça se discute).

En ce moment, j'ai envie de lire des romans historiques. En plus de me distraire, ça me permet d’acquérir quelques repères d’histoire, ce que je n’avais jamais réussi à faire en cours. Bon évidemment, les repères tels que frère Cadfaël, Hugh Corbett et d’Artagnan ne sont pas très académiques, mais c’est mieux que rien.

Apparemment la période de la guerre des deux roses a beaucoup inspiré les écrivains, et je trouve quantité de romans, policiers en particulier, qui se passent à ce moment là, et en Angleterre. J’aimerais bien lire des romans ayant pour décor l'Anjou à sa grande période, en particulier au temps du roi René, mais aussi avant alors si vous en connaissez, donnez-moi vos tuyaux !


J’ai été alléchée par le roman La Rose d’Anjou de Catherine Hermary-Vieille, qui est supposé l’histoire de Marguerite d’Anjou, fille du roi René et épouse d'Henri VI d’Angleterre, représentant de la famille des Lancastre (rose blanche), qui a été écrasée par les York (rose rouge). Dans les faits le roman parle assez peu de Marguerite, et beaucoup d’Edouard d’York et surtout du terrible Richard III qui fit assassiner ses neveux. Comme pour le fameux roman Le lit d'Aliénor, j'ai été déçue parce que le roman, qui couvre un très longue période, passe rapidement sur tout, et manque de profondeur à mon goût. Il y avait matière à faire 5 fois plus long ; Au moins 20 personnages sont présentés dans les premières pages, dont plusieurs portant les mêmes prénoms, et on s’y perd si on ne connaît pas déjà les protagonistes de cette guerre ; aucun description ne dépasse la demi-page, et on ne s’attarde pas sur les détails. En fait le bouquin est pas mal, je n’ai pas eu envie d’arrêter avant la fin (sauf au tout début parce que j’ai été obligée de relire 3 fois le premier chapitre pour situer les personnages) mais trop court, trop neutre, trop « historique » et pas assez « roman », je reste sur ma faim ! Et c’était pareil avec le lit d’Aliénor, où même les prometteuses scènes chaudes sont survolées… Il faudrait que je me mette aux rois maudits, vu le poids du bouquin il a l’air d’y avoir de la matière !
 
écrit par Marianne le 12.2.06 | Permalien |


5 Petits mots :


  • A 12/02/2006 12:09, Anonymous Mathieu

    Salut Marianne,

    je viens de lire ton article. Je ne connaissais pas l'existence de ce livre et, ça va peut-être te surprendre, tu m'as donné envie de le lire ! Le fait que ce soitl'histoire de l'Anjou qui y soit raconté me donne envie.
    Contrairement à toi, j'ai beaucoup aimé "Le Lit d'Aliénor" (qui fait quand même 2 volumes !). Je note la référence du bouquin. En ce moment je lis Christian Jacq (pas son dernier livre) et c'est très très bien.

    Je change de sujet pour te dire une infos boutique: l'enseigne de vêtements à bas prix "Tati" va s'installer à Angers dans la deuxième quinzaine d'avril sur la place du Ralliement, précisemment à l'emplacement du magasin "Tandem compagnie". En plus des vêtements, des produits d'hygiène y seront commercialisés.

    Bon dimanche et à très vite !

     
  • A 12/02/2006 18:03, Blogger Marianne

    Salut Mathieu,

    Je n'ai pas du être très claire, car si le titre est "La rose d'anjou", ça ne parle absolument pas de l'anjou mais de la vie de marguerite d'anjou en angleterre, et surtout de la suite, une fois qu'elle a été évincée du trône. Enfin il y a un ou deux petits passages en Anjou car Marguerite y revient mais ce n'est pas du tout le sujet.
    Cela dit, lis le quand même je pense que tu aimeras et il y a un deuxième tome aussi, que je n'ai pas lu, mais que je lirai peut-être.
    Christian Jacq, je me les lirai un jour aussi :-)

    Pour le tati je suis assez épatée, il me semblait que le tandem marchait bien et que tati fermait ses magasins partout (enfin à paris en tout cas). Je ne sais pas si je dois me réjouir ou pas... bon on verra bien ! Merci pour l'info ! :-)

    Bonne fin de week-end à toi aussi !

     
  • A 12/02/2006 18:13, Anonymous Mathieu

    Je viens de lire ton message .
    J'avais en effet mal compris, je pensais que le livre se passait en Anjou ! Je pense que je vais quand même le lire cat tout ce qui est roman historique me passionne !

    Pour ce qui est de l'arrivée de "Tati", ça mérite un complément d'info: l'enseigne "Tandem" appartenait au groupe Eram, ce dernier s'est rapproché il y a peu du groupe Vetura qui a racheté Tati en 2004. C'est donc dans le cadre de ce rapprochement qu'intervient ce changement d'enseigne. Il semble que Tati aille mieux depuis son rachat, ils possèdent toujours 4 magasins dans Paris, 8 en région parisienne et 11 en province dans les très grandes villes.

    Voilà comme ça mon info est complète :)

    Bonne soirée !!

     
  • A 27/02/2006 08:57, Blogger alizarine

    Mes romans historiques préférés : la série "fortune de France" (en poche dans tous les hypers)de Robert Merle (ne se passe pas forcément en Anjou mais bon...), sutout les 7 premiers : un régal !

     
  • A 27/02/2006 14:34, Blogger Marianne

    Bonjour Alizarine,
    Robert Merle... le nom m'est familier mais je ne crois pas avoir jamais lu quelque chose de lui. Merci pour le tuyau !